Simone Veil et l'avortement

Publié le par Chouan Bourguignon

Extraits de l'entretien donné par l'ancien ministre de la Santé à TVMag, à l'occasion d'un reportage sur l'avortement en Espagne, où certains médecins le pratiquent jusqu'au huitième mois de grossesse, programmé ce soir sur France 2 :

"Que pensez-vous de ces pratiques ? [L'avortement à 8 mois de grossesse. NDMJ]
Simone Veil : C'est effrayant. Mais il est difficile d'empêcher les gens d'aller en Espagne. [...]

Une clause de conscience figurant dans la loi Veil n'oblige pas les médecins français à pratiquer l'avortement. Quelle fut votre réflexion à ce sujet ?
S..V. : On comprend que, pour un certain nombre de gens, il existe un cas de conscience face à cette pratique. C'est une question éthique et pas seulement un geste médical. La seule chose que j'avais négociée avec l'Église était de ne pas contraindre les médecins. C'est un point à maintenir, car on ne peut obliger personne à aller contre ses convictions. Il est de plus en plus évident scientifiquement que, dès la conception, il s'agit d'un être vivant."

Dans ce reportage diffusé ce soir dans Envoyé Spécial, les journalistes s'inquiètent des avortements effectués en Espagne à 8 mois de grossesse. Soit. Mais au fond, quelle différence avec un avortement effectué à 12 semaines de grossesse, voire avec un avortement thérapeutique, qui peut être réalisé en France jusqu'à la grossesse ?

Source : salonbeige.

Publié dans chouanbourguignon

Commenter cet article

- DarkStar - 20/07/2007 01:06

Elle est en contradiction avec elle même Simone. Elle a fait la loi sur l'IVG et elle dit que l'embryon est un être vivant à part entière dès sa conception.Aurait-elle fait cette loi contre ses convictions ?On se demande parfois...C'est comme Ségo avec le mariage homo... elle est contre, mais elle n'ose pas le dire.