Islamisation des Pays-Bas

Publié le par Chouan Bourguignon

Source : http://lesalonbeige.blogs.com

Hier, Stéphane Kovacs proposait dans le Figaro une analyse sur la radicalisation de l'Islam aux Pays-Bas. Elle montre que malgré des signes évidents de celle-ci -assassinats de Pim Fortuyn et de Théo Van Gogh, polémique sur Ayaan Hirsi Ali, ancienne parlementaire d'origine somalienne- ce pays n'arrive pas à en prendre la mesure et à réagir, bien au contraire:

c'est encore la ­gedoogcultuur, cette culture de la tolérance poussée jusqu'à la permissivité, qui prévaut. « Le sentiment légitime de culpabilité issu du colonialisme, du racisme, de l'apartheid et de l'Holocauste a engendré une attention exclusive et particulière envers les ethnies et les cultures des communautés minoritaires, diabolisant au passage celles de la majorité autochtone », explique ­René Cuperus, membre du think-tank du parti travailliste PvdA.
Dans un livre paru en septembre, l'ancien ministre de la Justice, le chrétien-démocrate Piet Hein Donner, va plus loin,  il assure que « si les deux tiers des Néerlandais voulaient introduire la charia, ce serait scandaleux de dire : c'est impossible. C'est la majorité qui compte, voilà l'essence de la démocratie »...

Ainsi, voit-on se multiplier les projets communautaires:

-À Rotterdam, les travaillistes, majoritaires au conseil municipal, viennent d'approuver un projet controversé : la construction du premier hôpital islamique d'Europe. Avec des départements séparés pour hommes et femmes.À Utrecht, la commission pour l'égalité des chances vient de donner raison à une jeune musulmane, professeur d'économie, qui refusait de serrer la main des hommes. Le collège qui voulait la renvoyer a été qualifié de « trop ethnocentrique ». L'une des principales banques néerlandaises, Rabobank, étudie la possibilité de proposer des « prêts halal », sans intérêts, afin de satisfaire aux préceptes de l'islam.Un syndicat chrétien propose de remplacer un jour férié chrétien par un jour férié musulman...

Les Pays-Bas sont ainsi incapables d'affirmer et de défendre leur propre culture face à l'Islam en raison d'une conception viciée de la démocratie que ne cesse de dénoncer le pape Benoit XVI. Cette conception ne conçoit la démocratie que comme la loi du plus grand nombre, totalement relativiste sans référence au droit naturel et raisonnable et sans référence à Dieu. Puisqu'une telle conception est aussi celle qui prédomine en France, tout indique qu'il risque bientôt d'en être ainsi chez nous.

Publié dans chouanbourguignon

Commenter cet article