A propos de ce qui s'est passé avec les supporters...

Publié le par Chouan Bourguignon

A noter que ils n'étaient pas 150, mais 3 !

 

trouvé sur le blog de paul émic

Le pire est à venir

Que des happyfas aient l'impression de faire un acte patriotique en se lançant à "la chasse au juif" après un match de foot où leur équipe s'est montrée minable, ça montre le caractère éminemment dangereux pour les neurones de ce spectacle qu'on essaie de nous imposer par tous les moyens.
Déjà le dérapage de l'idole d'alors, j'ai nommé Zidane, démontrait si besoin était l'aspect nocif de cette activité.
Que des gugusses qui se réclameraient de la droite nationale s'adonnent à cette activité n'est pas sans me déprimer. On n'a pas toujours les alliés qu'on mérite.
Ce qui ne me surprend pas du tout, c'est la constance dans la veulerie, le traitement de l'affaire par les médias.

Un policier est acculé par la foule, pour sa protection, peut-être pour sa survie, il tire et blesse et tue deux agresseurs. Vraiment ça ne me choque pas. Curieux toutefois qu'il ait tiré si rapidement alors que certains de ses collègues se sont quasiment laissés tuer sur place sans broncher quand ils étaient agressés par des bandes ethniquement plus marquées. Aucune analyse des médias sur ce point particulier. Conseils de la hiérarchie ?

Autre point, on nous présente les agresseurs comme des facistes patentés, de la graine de nazis. Je veux bien croire à la totale impartialité des médias mais où il y a un hic, c'est que le policier a blessé un homme et en a tué un autre situé semble-t-il derrière le premier .
Extrait de l'Express :
"L'hypothèse la plus probable" est qu'une seule balle a blessé Mounir Bouchaer, lui traversant le poumon, avant d'atteindre en plein coeur et de tuer Julien Quemener, 25 ans, membre du club de supporters des "Boulogne Boys", proche de l'extrême droite, a ajouté le procureur.

Vous avez bien lu, le plus agressif des deux, celui qui se situait face au policier se prénomme Mounir.
Je sais qu'il y a des précédents de SS musulmans, mais je doute qu'actuellement des bandes de néo-nazis, dont l'existence reste à démontrer, accueilleraient dans leurs rangs des Mounir, ou des Mohamed. D'ailleurs pour le journaliste, seul le Blanc était proche de l'extrême droite, Mounir, immanquablement bon garçon, et dont on verra assurément la maman pleurer à la télé sous peu passait certainement par là un hamburger à la main !
Cela replace bien ce fait divers dramatique dans son vrai contexte. Ces gens ne sont absolument pas "proches de l'extrême droite". Ou en tout cas pas plus qu'un Knobelspeiss ou un Mesrine étaient proches de l'extrême-gauche, ou Action Directe du parti socialiste.
Ce n'est que le début d'une série de faits divers manipulés dont le but réel est de déstabiliser Le Pen. Le pire est à venir.

Publié dans chouanbourguignon

Commenter cet article