Décès de la journaliste italienne Oriana Fallac

Publié le par Chouan Bourguignon

MILAN, 15 septembre (Reuters) - Oriana Fallaci, l'une des journalistes italiennes les plus célèbres mais aussi les plus controversées en raison de ses prises de position sur l'islam, est décédée des suites d'un cancer à l'âge de 77 ans, rapportent vendredi les médias italiens.

Oriana Fallaci est morte à Florence, la ville où elle résidait.

Elle a interrogé certains des plus grands dirigeants du XXe siècle, parmi lesquels le Palestinien Yasser Arafat, l'ex-Premier ministre israélien Golda Meir, l'ayatollah Ruhollah Khomeini, inspirateur de la révolution islamique en Iran, ou encore l'ancien secrétaire d'Etat Henry Kissinger.

Résistante au régime fasciste durant la Seconde Guerre mondiale, elle avait ensuite fait preuve du même courage en devenant correspondante de guerre.

Kissinger a un jour écrit que l'interview qu'il lui avait accordée fut "la conversation la plus catastrophique que j'aie jamais eue avec un journaliste". Fallaci l'avait poussé dans ses retranchements jusqu'à ce qu'il convienne que la guerre au Viêtnam était "inutile".

Oriana Fallaci a ensuite divisé ses lecteurs avec un ouvrage paru dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis et dans lequel elle dénonçait l'islam et les immigrés arabes en Europe.

Publié dans chouanbourguignon

Commenter cet article