Sa Sainteté le Pape Benoît XVI : l’Eglise surmontera les épreuves futures comme celles du passé

Publié le par Chouan Bourguignon

http://www.chretiente.info/spip.php?breve1468

Le pape Benoît XVI a expliqué jeudi que l’Eglise catholique, qui a su résister malgré toutes ses faiblesses aux invasions musulmanes, au nazisme et au communisme, pourra surmonter d’autres épreuves.

Le pape, qui a reçu jeudi matin dans sa résidence d’été de Castel Gandolfo les prêtres du diocèse d’Albano dont dépend cette commune de la campagne romaine, s’est exprimé à bâtons rompus sur l’avenir de l’Eglise.

L’Eglise vit et vivra, comme elle a survécu "malgré ses souffrances et ses faiblesses" à "2.000 ans d’histoire", a déclaré le pape, en évoquant les invasions musulmanes, les philosophes des Lumières, Karl Marx et Adolf Hitler "qui voulait détruire le catholicisme".

Benoît XVI est remonté jusqu’aux premières communautés de chrétiens en Asie mineure et en Afrique du Nord et "aux invasions musulmanes". "L’Eglise paraissait alors être finie", a-t-il relevé, mais de nombreux saints comme saint Ignace de Loyola et sainte Thérèse d’Avila sont alors parvenus à la "revitaliser".

Ces deux saints espagnols du 16ème siècle ont vécu après la restauration de la chrétienté en Espagne.

Puis, après les "philosophes" français des "Lumières" de sinistre mémoire Rousseau et Voltaire, sont venus "les saints et les congrégations religieuses du 19ème siècle", a rappelé le pape, soulignant que "la foi est plus forte que les courants qui vont et viennent".

Le pape allemand a aussi rappelé une phrase d’Hitler se disant convaincu d’avoir été spécialement désigné par "la providence" pour détruire le catholicisme.

"La providence m’a appelé, moi, éduqué comme catholique, pour faire chuter le catholicisme", avait déclaré Hitler selon la citation du pape. "Et il avait tous les moyens pour le faire", a ajouté Benoît XVI. "Le marxisme a aussi essayé", a-t-il poursuivi.

"Nous devons donc être courageux" car l’Eglise "est une espérance qui ne finit pas", a conclu Benoît XVI.

Publié dans chouanbourguignon

Commenter cet article

Chouan Bourguignon 10/09/2006 14:25

Hé bien, très émouvant pour un premier commentaire ! Même si ce blog n'a pas pour but de dévoiler ma vie privée (même sur skyblog ce n'était pas le but, c'est pour dire...), on va faire une petite exception.
J'ai pu paraitre un peu froid ces derniers temps, mais ne le prend pas mal. Tu sais bien que je ne veux que ton bonheur. J'espère pouvoir t'aider dans la vie avec (le peu de) mon expérience .
Les choses finiront par s'arranger. En attendant, continue à avoir confiance en toi, et évite de faire des bêtises, et tout ira bien.
Ton beau-frère qui ne t'oublie pas.

xxx Laura 10/09/2006 10:26

Voilà...Je me permet de te laisser un "message"  vu que le site n'est pas trop fréquenté et que j'ai beaucoup de mal à t'avoir sur MSN...Tu me manques énormément, peu être même un peu de trop, si bien que ca me rend encore plus triste de te savoir loin de moi et que je te parlerai de moins en moins souvent...Sache que je t'aime beaucoup, tu es vraiment exceptionel et parfois je me remets en question en me demandant si je te mérite .Tu m'as toujours remis sur le droit chemin et je m'excuse si parfois je ne t'écoute pas, ce qui me mène dans les pires situations...Je sais que j'aurais pu te dire tout ca le weekend prochain, mais pour moi c'est loin, trop loin que pour tenir ce poids sur moi, que j'ai ressenti le besoin de te le dire, par n'importe quels moyens .Voilà, c'est dans ces moments-ci que je me rends compte que je devrais te serrer plus souvent dans mes bras, te dire autant de fois que je peux que je t'aime, et peut être que je serais moins "en manque de toi" quand les semaines sans te voir se prolongent...Désolée si j'expose ce que je ressens sur un blog, mais au moins je suis sûre que tu l'auras luJe t'embrasse bien fort, un gros calins :-) ,Ta pupuce perdue (..je ne sais où)