Vers une extermination des chrétiens en Egypte?

Publié le par Chouan Bourguignon

Cet article de France Catholique témoigne des persécutions dont sont témoins les chrétiens en Egypte  en particulier sous prétexte de grippe porcine :

"Dimanche 10 mai, deux bombes ont explosé à Zeïtoun (banlieue nord du Caire) devant la célèbre église où la Vierge Marie apparut en 1968 pendant un an à des centaines de milliers d’Égyptiens, y compris musulmans. La première a explosé à 20 heures 30 (...)

La psychose anti-porc bat son plein, alors qu’aujourd’hui 15 mai, aucun cas de grippe A n’est à déplorer dans le pays. Comme s’il n’y avait aucun problème plus urgent à traiter, le parlement siège depuis des jours sur ce grave sujet. Les députés musulmans (rappelons que les chrétiens qui représentent 17% de la population, ne disposent que d’un seul député élu, les trois autres étant des fantoches nommés par le gouvernement) débattent en grandes envolées où la passion prend objectivement le pas sur la raison : « les chrétiens vont empoisonner toute la planète avec leurs cochons », « le problème des porcs est cent fois pire que la bombe atomique » (sic). L’OMS a beau déclarer que les porcs ne peuvent contaminer l’homme et que leur abattage est inutile, que leur viande cuite ne présente aucun danger, les experts du monde entier ont beau répéter qu’il ne faut pas dire « grippe porcine », mais « grippe A », rien n’y fait et l’abattage des porcs a bel et bien commencé. L’Égypte musulmane tient un prétexte pour éradiquer l’amimal interdit par le Coran, et les chrétiens dans la foulée si possible, ce qui est depuis longtemps le rêve du parti islamistes des Frères musulmans qui a remporté les dernières élections, en novembre 2005 (...)

Rappelons inlassablement les chiffres, puisque les médias s’entêtent à citer les chiffres gouvernementaux : les chrétiens d’Égypte sont 12 millions, soit 17% de la population, la plupart sont coptes-orthodoxes. Le deux principaux sites des chiffonniers sont Moqattam, au cœur du Caire, 4000 chiffonniers chrétiens à 95%, vivant depuis quelques années dans des maisons en dur, mais encore au milieu des ordures. Et Ezbet el Nakhl en banlieue nord, encore partiellement bidonville, 20 000 chiffonniers dont 75% chrétiens".


Via salon beige

Commenter cet article