L'OMS et le préservatif

Publié le par Chouan Bourguignon

Dans le document de 165 pages de l'OMS, ( http://yvesdaoudal.hautetfort.com/media/00/00/1492528399.pdf ) daté d'avril 2009 (bien : avril 2009), intitulé "Prévention, traitement et soins du VIH/SIDA dans le secteur de la santé", le paragraphe où est prônée une distribution massive de préservatifs ("Promotion et soutien de l'utilisation du préservatif") commence ainsi : « L'utilisation correcte et systématique du préservatif masculin réduit le risque de transmission sexuelle du VIH de 80-90%. » (p. 17) On notera la précision de la phrase. Il s'agit uniquement de « transmission sexuelle », à l'exclusion de tout autre mode éventuel de contamination. Il s'agit de l'utilisation « correcte et systématique » du préservatif. Or ce préservatif, utilisé dans des conditions « idéales », laisse un risque de transmission du virus de 10 à 20%. Comment est-ce possible, sinon que le virus passe à travers le préservatif ? Ce n'est pas moi qui le dit, ni le pape, c'est l'Organisation mondiale de la Santé, dans un document de référence. On notera aussi que deux paragraphes plus loin, l'OMS ajoute : « Les personnes à risque permanent peuvent nécessiter un conseil et un soutien plus intensifs pour réduire le comportement risqué, avec notamment une diminution du nombre de partenaires. (...) Le conseil sur le report des premiers rapports sexuels, la diminution du nombre de partenaires sexuels, y compris les visites aux professionnel(le)s du sexe, et la réduction des relations concomitantes avec plusieurs partenaires, est recommandé pour prévenir la transmission sexuelle parmi les partenaires hétérosexuels. » (p. 19)

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2009/03/31/l-oms-et-le-preservatif.html

Commenter cet article