Le préservatif n'est pas fiable

Publié le par Chouan Bourguignon

Le Docteur Jean-Pierre Dickès, Président de l'Association Catholique des Infirmières, Médecins et Professionnels de santé, est interrogé par LCI :

"Je constate que plus le préservatif est utilisé et plus il y a de malades du sida. Il n'y a qu'à regarder la courbe des ventes des préservatifs et celle du nombre de malades du sida pour voir qu'elles suivent la même progression. C'est donc bien la preuve que son utilisation aggrave le problème.

Le préservatif donne une fausse sécurité aux gens. Ils pensent qu'avec les préservatifs ils peuvent aller à droite et à gauche et cela sans danger. Mais c'est faux, selon un rapport de l'Académie française de médecine, 4% des personnes qui utilisent les préservatifs sont destinées à être infectées par le sida. C'est monstrueux de laisser faire ça. Le taux d'échec de cette technique est élevé et pourtant on continue d'en faire sa promotion."

On lira avec intérêt ce document de la Congrégation pour la famille sur la non-fiabilité du préservatif. Enfin, dans le rapport de l'Académie de médecine de 1996 (voté à l'unanimité) mentionné plus haut, on peut lire (p.46-47):


"La seule attitude responsable de la part d'un homme séropositif est en réalité de s'abstenir de tout rapport sexuel, protégé ou non, avec un sujet sain.[...] L'affirmation mille fois proclamée [...] de la sécurité totale apportée en toutes circonstances par le préservatif, est sans aucun doute à la source de très nombreuses contaminations dont on se refuse actuellement à trouver l'origine."


http://lesalonbeige.blogs.com/

Commenter cet article