Une "citoyenneté" anticitoyenne

Publié le par Chouan Bourguignon

De Laurent Dandrieu, à propos de l'amalgame idéologique entre les immigrés clandestins et les Juifs durant la Seconde guerre mondiale faite par Philippe Lioret, le réalisateur de Welcome :


L "rappelé à l’ordre par le ministre de l’Identité nationale Eric Besson, Lioret s’enferre dans un discours maximaliste, fidèle à l’idéologie régnante dans les milieux bien-pensants [...] dit avoir tourné son film en «citoyen révolté». Cet usage du mot citoyen pour défendre une vision du monde qui vise au nomadisme, qui est l’absolu contraire de la citoyenneté, et qui dénie concrètement à l’Etat le droit de défendre ses frontières, qui sont pourtant la condition nécessaire de toute citoyenneté, est symptomatique de la novlangue des intellectuels au petit pied qui prétendent faire l’opinion. La citoyenneté dont se réclame Philippe Lioret n’est qu’une utopie sentimentale, qui nie tous les cadres concrets qui font la citoyenneté réelle : une “citoyenneté” qui rejette la nation, la communauté naturelle, l’état de droit, les règles qui permettent de vivre ensemble. Avec de telles prises de position, les cinéastes français ne sont pas seulement «les idiots utiles du patronat», comme le disait récemment Eric Zemmour à Costa-Gavras, ils sont surtout les idiots utiles de l’anarchie qui vient et de la barbarie qui la suit de très près."

http://lesalonbeige.blogs.com/

Commenter cet article