Le planning familial soutient les criminels sexuels

Publié le par Chouan Bourguignon

Une vidéo prise par caméra cachée a été mise en ligne, révélant une nouvelle fois la culpabilité du planning familial américain dans la couverture des abus sexuels sur mineurs en offrant des avortements secrets, sans informer ni les parents, ni les autorités. 2 étudiante sont entrées dans un centre de planning familial de l'Arizona en se faisant passer pour des adolescentes de 15 ans, dont l'une est enceinte de son "petit ami" de 27 ans. Ce qui est considéré comme un abus sexuel sur mineur dans cet Etat. L'infirmière a conseillé de ne pas amener ledit "petit ami" devant la cour de justice habilitée à lever l'obligation de consentement des parents, sans savoir s'il y a eu viol ou abus sexuel.


Ce n'est pas la première fois que le planning familal viole la loi obligeant à rapporter à la police tout abus sexuel. En 2002, un juge avait déjà montré que le planning familial n'avait pas informé les autorités d'un abus sexuel sur une mineur de 13 ans par un membre de sa famille de 23 ans qui l'a amenée à la clinique d'avortement. Le silence du planning familial avait mené à nouveau l'enfant, 6 mois plus tard, dans une clinique d'avortement. Ces 2 derniers mois, 2 des centres incriminés ont licencié ou suspendu les employés incriminés, et des enquêtes on été lancées dans un centre du planning familial de l'Indiana.

Cette caméra cachée révèle que l'application de la loi n'est pas respectée à cause d'une "idéologie qui privilégie l'avortement à tout prix".

"En ayant l'avortement comme seule solution, le planning familail assiste les prédateurs sexuels en violant les lois qui protègent les enfants".

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/02/le-planning-familial-soutient-les-criminels-sexuels.html#comments

Commenter cet article