Les racines chrétiennes du monde arabe

Publié le par Chouan Bourguignon

Sébastien de Courtois, historien, spécialiste des minorités chrétiennes, rappelle dans Valeurs Actuelles que l'Orient a besoin des chrétiens :

Jerusalem "un Orient sans chrétiens n’aurait pas d’avenir. L’islam seul s’ennuie et se ­déchire. Souvent, lorsque les communautés ne se parlent plus, les chrétiens jouent un rôle d’intermédiaire, parfois de stabilisateur. Cette place a été chèrement acquise. [...] Qui sait encore la place prépondérante des chrétiens dans l’édification des empires musulmans ? [...] Rappelons l’importance des sa­vants, diplomates, administrateurs, médecins et traducteurs des époques omeyyade, abbasside ou même ottomane. Bagdad n’aurait pas été la “ville de la Paix” sans l’apport des nestoriens, chaldéens et autres melchites du Moyen Âge. Aujourd’hui encore, dans les universités de Beyrouth, du Caire et de Damas, les intellectuels chrétiens portent haut la flamme d’un savoir non confessionnel et universel. S’ils devaient quitter leurs pays d’origine, ce serait une grande régression. [...] Il n’est pas normal que les minorités chrétiennes aient à justifier leur présence sur une terre qui fut la leur. Leurs cultures sont deux fois millénaires. Il ne s’agit pas d’une population immigrée, mais d’un terreau ancien dans lequel a germé la pensée chrétienne. La “terre d’Islam” ne l’a pas toujours été !"

http://lesalonbeige.blogs.com/

Commenter cet article